Les 25 ans de la Thalasso de Pornic vus par Sophie et Anne

Suivez-nous sur Pinterest

Follow Me on Pinterest
Please fill all Twitter Settings (menu Appearance -> Theme Options -> Twitter settings)

Les 25 ans de la Thalasso de Pornic vus par Sophie et Anne

Sophie, hydrothérapeute et Anne, esthéticienne – Retour sur leurs 25 ans 

Leur premier jour, elles s’en souviennent encore : 15 jours avant l’ouverture de l’établissement, le 26 Juin 1990. 
Sophie a suivi Madame Veillet-Berry, la directrice,  jusqu’à Pornic, en tant qu’hydrothérapeute, et plus précisément spécialisée dans la Douche à Jet. En effet, il y a 25 ans, Sophie était la seule à la Thalasso de Pornic à en connaître les techniques, ce qui lui a valu son surnom « Sophie Jet ! » 

Quant à Anne, elle a débuté avec les Douches Sous Marine pendant 1 an; elle est désormais esthéticienne : l’établissement n’était pas encore fini. Il fallait nous former très rapidement. 

Le centre comptait alors 80 employés, dont seulement 10 en hydrothérapie. Aujourd’hui, la thalasso compte une trentaine d’hydrothérapeutes.

Les Evènements Marquants :

L’équipe de Judokas : On a fait des soins à David Douillet, il était très gentil, c’était très sympa ! 

La création des cabines spa en 2006 a été une révolution pour Anne, son cadre de travail a été métamorphosé.  Il y a eu un « avant et après 2006 ». Nos méthodes de travail ont changé, c’est beau et agréable ! 

L’agrandissement, Sophie craignait de perdre l’esprit familial de la Thalasso de Pornic, mais pas du tout ! Je suis très fière de travailler ici. C’est un cadre magnifique. 

Les Changements au fil du Temps :

En 25 ans, notre clientèle s’est transformée… : au début nous recevions beaucoup de personnes âgées pour des cures d’une semaine, notamment pour les cures Rhumatisme, Anti-Tabac… Qu’est-ce que les clients étaient stressés ! On ne ressent plus cela aujourd’hui.

La création du Spa, les nouvelles tendances de soins ont changé notre clientèle : les clients profitent plus facilement de  la Thalasso de Pornic pour une ou deux journées de repos.

Grâce à notre métier, nous sommes proches de nos clients. Parfois nous avons l’impression de jouer le rôle de psychologue, car une certaine intimité s’installe dans les cabines de soins.  Avec le temps, nous entretenons de belles relations avec nos clients fidèles,  ils nous connaissent, nous appellent par nos prénoms, nous invitent même chez eux ! 

Le Meilleur Souvenir :

Leur meilleur souvenir est l’ouverture de l’établissement ! 

C’était une ambiance, un état d’esprit bien particulier : tout le monde était solidaire, et nous étions tous très investis. Nous avons tout donné pour pouvoir ouvrir en temps et en heures. 

Qu’est-ce que nous avons pu rire aussi ! Nous étions une grande famille. C’était notre bébé, notre objectif. 

0 0 1069 18 mai, 2015 La vie à Pornic mai 18, 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Commentaires Facebook