Nathalie Corré revient sur son séjour à la réouverture de la Thalasso de Pornic
Nathalie Corré revient sur son séjour à la réouverture de la Thalasso de Pornic

Nathalie Corré revient sur son séjour à la réouverture de la Thalasso de Pornic

La semaine dernière, les équipes de la Thalasso de Pornic ont eu le plaisir d’accueillir Nathalie Corré. Dans cette interview, elle revient sur son séjour et nous partage quelques anecdotes, notamment au sujet des mesures sanitaires mises en place par notre établissement. 

  • Comment avez-vous vécu, ainsi que votre mère, cette période si particulière ?

« Nous avons vécu le confinement de façon très stricte en appartement, à Paris, mais très différente : maman très angoissée par les infos… moi, en « arrêt sur image, avec l’interruption brutale des enregistrements pour France 2, ayant opté très vite pour la compensation avec la nourriture ! (Avec un total de 234 « pas par jour » entre le frigo et l’ordinateur!)

Maman, à 87 ans, était une personne « fragile et à risque » … Mon frère, hospitalier et en direct avec le Covid depuis le début, l’a confinée avant les autres, dès le 9 mars. C’était très dur pour quelqu’un qui aime marcher, bouger, voir du monde … Elle ne voyait que moi et de loin quand je lui portais les courses sur le palier. Alors comme beaucoup elle a développé une dépression exceptionnelle, une anxiété générale, même son corps s’est contracté. Elle était apeurée, je ne la reconnaissais pas. »

  • À quel moment avez-vous décidé de venir avec votre mère à la Thalasso de Pornic ? Aviez-vous, avait-elle, des craintes ? Comment l’avez-vous convaincue ?

« Alors comme j’aime beaucoup Marie-Noëlle Veillet-Berry la directrice de la Thalasso de Pornic que je connais depuis très longtemps, une très grande professionnelle et une belle personne, je lui ai demandé conseil. Et quand j’ai su que sa thalasso rouvrait le 21 juin, j’ai essayé de décider maman à venir. Ce  n’était pas gagné car elle avait peur. Je lui ai rappelé qu’il y avait un médecin sur place et que Marie-Noëlle, en Grande Dame de la thalasso allait mettre tout en place pour notre sécurité car l’enjeu était de taille également pour eux !!! Et qu’on allait pouvoir se promener sur le chemin des douaniers et surtout voir la mer ! La MER.

On a pris la voiture, plutôt que le train bondé, et en avant !

On est arrivé le jour de l’ouverture ! Il y avait du gel partout, tout le personnel masqué et le port du masque obligatoire pour tous les déplacements dans la thalasso. Au lieu d’être déprimant c’était rassurant. Comme une marque de respect de tous pour tous. Et pour le look on est déjà toute la journée en peignoir, le cheveu mouillé et collé, alors avec un masque en plus ou en moins pour le glamour, on repassera ! Au fil des jours maman s’est décontractée, a fait des soins comme avant, a profité de la piscine a jets et vu des vrais gens sans crainte ! Si Tout le monde joue le jeu du nettoyage de mains et des masques c’est gagné ! Car si seul le personnel le fait, ça ne sert à rien ! On est tous dans le même bateau ! Il faut que les gens comprennent ça, c’est la base. Si on veut revivre vite normalement …

  • Cela fait plusieurs années que vous venez à la Thalasso de Pornic, que recherchiez-vous en venant ici cette fois-ci ?

« Aujourd’hui le personnel qui connaît bien ma maman depuis longtemps, l’a retrouvée « comme avant ». Elle a retrouvé la joie de vivre, l’énergie, la décontraction qu’elle avait perdu. Quel soulagement pour nous, quel bonheur ! C’est un vrai traumatisme pour les personnes âgées ce confinement brutal, il ne faut pas le négliger.

Ce qu’on aime à la Thalasso de Pornic depuis presque 30 ans c’est le petit déj sur la mer, la vue mer partout, la plage aux pieds, les soins très pro, la cuisine détox et ayurvedique, l’accueil adorable et la piscine à jets immense !!!! »

  • Que pensez-vous des mesures sanitaires mises en place par la thalasso ? Sont-elles compatibles avec l’atmosphère de bien-être pour laquelle elle est reconnue?

« Question sanitaire : Les maitres nageurs désinfectent toutes les rampes des piscines et les transats toute la journée … pour l’instant on est peu nombreux après ça va être plus compliqué … mais l’habitude sera prise !

Dans les cabines de soin tout le monde porte un masque, praticienne et client et on s’y habitue très bien !

Pour les repas c’était un casse tête … buffet pas buffet ? La direction a fait le choix de laisser les buffets du petit déjeuner mais avec des consignes, et ça marche ! Au début , ils ont essayé plusieurs formules, pour que tout le monde soit rassuré. Trouver les bons emplacements pour les gels hydroalcooliques, utiliser ses propres couverts, offrir des panières plutôt que du pain en libre service etc… »

  • Quelle est votre ressenti / expérience à la fin de ce séjour ? Celui de votre mère ? Est-il le même qu’à votre arrivée ?

« La Thalasso de Pornic c’est un cocon pour se faire du bien, où on regarde la mer à perte de vue de partout avec un sentiment de paix et de calme après cette « guerre » dont on nous a rabattu les oreilles a longueur de journée.

Franchement on sent qu’il y a une attention réelle aux consignes sanitaires et que finalement c’est possible ! Si les clients jouent le jeu aussi bien sûr.

Ma maman est transformée et ça c’est la plus belle des victoires.

Moi j’avais juste besoin de me « déconfiner-déboudinner » !! De faire de la natation, de courir et de manger détox (un régal), c’est fait ! Comme avant. »

Nous tenons à remercier vivement Nathalie Corré pour son retour, ses précieuses anecdotes et sa touche d’humour.

Retrouvez nos mesures sanitaires sur notre site internet, en cliquant ici.

0 0 511 05 juillet, 2020 A la Une, Elles ont testé pour vous juillet 5, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Commentaires Facebook