Comment avoir un sommeil de qualité ?
Comment avoir un sommeil de qualité ?

Comment avoir un sommeil de qualité ?

Nous vivons une période quelque peu mouvementée, instable, avec des changements de rythmes et, pour certains, stressante et anxiogène. Afin de faire face à tout cela et vous aider à mieux comprendre et appréhender les troubles du sommeil, nous vous dévoilons les conseils de nos expertes de la santé.

Les troubles du sommeil

L’alimentation a une influence indéniable sur la qualité du sommeil. C’est pourquoi, il est primordial de favoriser ou éviter certains aliments en fonction du moment de la journée. Encore faut-il le savoir, diriez-vous ! En effet, nous vous proposons donc d’en savoir un peu plus à ce propos…

Les aliments à favoriser après 16h

La mélatonine, l’hormone du sommeil, favorise l’endormissement et permet un sommeil réparateur. Elle est synthétisée à partir de la sérotonine, elle-même produite à partir d’un acide aminé dans le cerveau, le tryptophane, que l’on retrouve dans l’alimentation.

Voici les aliments riches en tryptophane et donc à privilégier pour que votre organisme produise de la mélatonine :

– Les aliments à index glycémiques bas : produits céréaliers complets (pâtes complètes, riz complet, pain complet, quinoa, sarrasin,…)
– Les Graines et Oléagineux : graines de courges, amandes, noix…
– Les légumineuses : lentilles, pois chiches, haricots blancs, haricots rouges…
– Produits laitiers

Nous favoriserons aussi, après 16h, les aliments riches en magnésium, cofacteurs de la production de sérotonine et de mélatonine tels que : le chocolat noir, les oléagineux, les céréales complètes, les bananes ainsi que de la vitamine B6 afin de faciliter l’assimilation du magnésium et des omégas 3 et optimiser la transmission des messages nerveux : les poissons gras, les graines de chia, huiles de Lin, noix, colza et cameline.

Il est important de se coucher à heure régulière, l’organisme ayant besoin de repères, étant rythmé par des trains de sommeil. Si l’on rate le premier train, le sommeil peut être perturbé et déréglé.
Une petite infusion le soir, avec des plantes calmantes et relaxantes peut être également la bienvenue : camomille, verveine, tilleul, fleur d’oranger.

Les aliments à éviter après 16h

A l’inverse, nous éviterons les aliments riches en Tyrosine, précurseurs de dopamine et boosters de l’organisme à savoir les  aliments protéinés (viandes/poissons/œufs/fromages). Ils seront, par contre, les bienvenus le matin au petit déjeuner et au déjeuner pour nous dynamiser.

On évitera également les repas trop gras, difficiles à digérer, ainsi que trop sucrés, susceptibles de booster l’organisme. Les aliments et boissons excitantes : épices fortes, café, thé, alcool, sont à oublier après 16h.

Par ailleurs, une dépense physique dans la journée est importante, mais attention aux activités trop cardio, très stimulantes qui peuvent perturber le sommeil, à son approche. Préférez les pratiquer le matin.

La Sophrologie, une aide pour mieux dormir

Essentiel à la vie, le sommeil dispose de caractéristiques bien précises. Réparateur, comme on a coutume de le dire, il permet de récupérer physiquement mais aussi psychologiquement.

Il se décompose en cycles d’environ 90 minutes chacun. Chaque cycle se décomposant en phases : le sommeil lent, profond, suivi du sommeil paradoxal. Pour avoir une bonne nuit, ces deux phases ne doivent pas êtres interrompues. En moyenne, nous faisons 3 à 5 cycles de sommeil par nuit.

Le sommeil se prépare dès l’éveil

Le manque de sommeil est un activateur de stress et celui-ci prédispose à l’insomnie. C’est alors un véritable cercle vicieux qui s’installe… Gérer le stress dans la journée permet d’améliorer le rythme veille / sommeil.

Comment lutter contre l’insomnie ?

Dans la lutte contre l’insomnie, les techniques de Sophrologie sont des alliées incontestables. Elles conduisent au relâchement des tensions corporelles et mentales. La Sophrologie permet ainsi, grâce à la relaxation et l’apaisement du mental, d’atteindre le niveau sophro-liminal, qui est l’état de conscience modifié situé entre la veille et le sommeil. État de conscience dans lequel sont émises les ondes « alpha », qui sont les ondes de la relaxation légère et de l’éveil calme, propices à l’endormissement.

La respiration joue un rôle très important dans le processus d’endormissement. Il s’agit d’instaurer des automatismes visant à obtenir une détente musculaire profonde tout en contrôlant ses pensées.

Le sommeil et l’éveil sont indissociables

« Dormir c’est se désintéresser », affirmait Bergson.

Quiétude et confiance en la vie sont susceptibles de s’acquérir avec les outils de la Sophrologie. Ils sont les ingrédients de base pour nous assurer des nuits tranquilles.

Toute l’intention est de mieux vivre la journée, moins fatigué et donc plus en forme et plus tonique, quelques fois cela peut suffire à mieux dormir.  Ne plus considérer que c’est le corps qui fonctionne mal mais prendre conscience de la dimension corporelle pour faire équipe avec : les respirations, la relaxation dynamique, les postures, tout ce savoir-faire en Sophrologie permet de mieux gérer ses rythmes en se respectant.

Tout se joue en 24 heures car le sommeil et l’éveil sont indissociables : activer l’un stimule l’autre. Après, à chacun son rythme pour retrouver, réinstaller, se réapproprier et sécuriser son sommeil. Tout est question d’entraînement, à vous de jouer !

Retrouvez également nos astuces pour booster votre système immunitaire !

0 0 541 17 mai, 2020 A la Une, Diététique, Les conseils de nos experts mai 17, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Commentaires Facebook